VV17: Echec des missions SEOSAT-Ingenio et TARANIS

Une erreur humaine au moment de l’assemblage de l’Avum, le quatrième étage, serait à l’origine de la perte de la mission de la dix-septième Vega qui avait à son bord le satellite d’observation de la terre SEOSAT-Ingenio et le satellite scientifique TARANIS.

Les satellites :

SEOSAT-Ingenio était le premier satellite d’observation de la terre espagnol, cette mission ESA aurait dû fournir des images afin d’augmenter la sécurité et la prévention des catastrophes naturelles et d’améliorer la gestion des terres et du territoire.

 

TARANIS du nom du dieu celtique des tempêtes, son nom était l’acronyme de Tool for the Analysis of RAdiation from lightNIng and Sprites. C’était un satellite du Cnes pour l’étude des phénomènes lumineux, radioactifs et électromagnétiques qui se produisent entre 20 et 100 km pendant les orages.

Curiosité sur les autocollants Taranis, la première version avec les 6 drapeaux montre les 6 pays qui travaillaient originairement au projet, avec l’avancement de la mission certains pays se sont retirés jusqu’à rester 4, d’où le deuxième autocollant.